[Décryptage] Les 10 commandements pour rédiger un communiqué de presse


On n’y pense pas tout le temps mais le communiqué de presse est l’outil indispensable pour contacter les journalistes et leur donner envie de consacrer des sujets à son produit (ou son service). Des dizaines voire des centaines de communiqués arrivent dans leur boite mail chaque jour, il faut donc être accrocheur et leur faciliter leur travail de recherche et de rédaction. Sans quoi, il passera automatiquement au suivant et votre actualité se retrouvera aux oubliettes.

Alors voici quelques conseils pour créer un communiqué de presse complet :

1. Il doit traiter d’une seule actualité (une nouveauté, un événement, …) ou de plusieurs actualités mais autour d’une même action.

2. Il doit avoir un titre accrocheur qui donnera envie au journaliste d’en savoir plus mais aussi parfois de réutiliser votre titre dans son propre article.

3. Le vocabulaire doit être écrit sans fautes d’orthographe (ne pas hésiter à le faire relire à un tiers) et facilement compréhensible avec du vocabulaire simple (coucou les artistes, votre CP n’est pas une œuvre d’art, il doit juste la présenter).

4. Il doit être présenté de la façon la plus simple possible. Pensez à privilégier la facilité de lecture et ne vous lancez pas dans un design à la Picasso où les informations clés sont écrites en jaune, sur un fond rouge, et avec des petites étoiles par-dessus.

5. Il doit répondre aux 6 questions essentielles : qui ? quoi ? où ? quand ? comment ? pourquoi ?

6. N’hésitez pas à inclure une petite citation. Pas du Shakespeare, juste une citation du CEO ou d’un ambassadeur qui pourra être reprise comme si le journaliste avait fait lui-même l’interview (ni vu ni connu).

7. Il doit inclure un rappel des informations générales du produit sous la forme d’un à propos ou même d’une chronologie lorsque l’histoire en vaut la peine.

8. Très important : n’oubliez pas d’insérer un lien avec des visuels téléchargeables en HD (mais pas non plus du 20go par photo). Cela évitera au journaliste de perdre du temps à vous les demander.

9. Encore plus important : n’oubliez pas d’inclure les coordonnées directes d’un contact privilégié. Non pas le numéro d’une secrétaire ou d’un collègue, mais celui de la personne qui pourra répondre rapidement aux questions que pourrait avoir le journaliste. Alors donnez-leur votre 06, ils auront autre chose à faire que de vous appeler à minuit ou un dimanche matin à l’aube … eux aussi ont une vie.

10. Si vous avez peur de mal faire ou tout simplement pas le temps, la Team After Five peut vous former, vous accompagner ou même le faire pour vous alors n’hésitez pas ;)